Télétravailleurs, VRP, commerciaux itinérants : une indemnité d’occupation du domicile peut être due sous certaines conditions

Lundi 6 mai 2019

Dans un arrêt du 27 mars 2019 ( n°17-21.014), la chambre sociale de la Cour de cassation donne des précisions sur l’indemnité due en cas d’occupation du domicile privé à des fins professionnelles.

  • Les faits

En l’espèce, un salarié VRP avait saisi la juridiction prud’homale d’une demande de dommages et intérêts résultant de l’utilisation de son domicile personnel pour raison professionnelles.

L’employeur de son côté soutenait que cela était inhérent à la profession de VRP.

  • La solution

La Cour de cassation a estimé que si l’employeur ne mettait pas à la disposition du salarié un espace pour y réaliser ses tâches administratives et y stocker son matériel, la demande d’indemnisation devait être accueillie.

Il en est ainsi même si une clause contractuelle prévoyait la prise en charge à hauteur de 30 % des commissions des frais professionnels exposés, car cette clause ne comportait aucune mention de nature à établir que ce montant couvrait également la sujétion découlant de l'obligation pour le salarié d'utiliser une partie de son domicile personnel à des fins professionnelles.

Le salarié peut ainsi prétendre à une indemnité au titre de l’occupation de son domicile à des fins professionnelles dès lors qu’un local professionnel, avec tous les moyens nécessaires pour travailler, n’est pas mis effectivement à sa disposition.

La Cour de cassation précise enfin que l’indemnité d’occupation n’est pas un élément ayant la nature de salaire et qu’en conséquence, son paiement est soumis au délai de prescription de 5 ans.

Soyez vigilants, cette jurisprudence peut s’appliquer à tous les travailleurs qui ne bénéficient pas d’un local professionnel : commerciaux itinérants, télétravailleurs etc…

KMO- CLA
/ N°
19018

En bref

Tout salarié peut prétendre à une indemnité au titre de l'occupation de son domicile à des fins professionnelles dès lors qu'un local professionnel n'est pas mis effectivement à sa disposition.

Cette indemnité qui n’a pas la nature de salaire est soumise à un délai de prescription de 5 ans.

Partager sur vos réseaux

Expertise et stratégie en droit social

Un avocat chez vous, partout en France !

Bayonne

2 chemin de la Marouette Bâtiment Haristeguy
Bayonne 64100

Bordeaux

64 Cours Georges Clémenceau
Bordeaux 33000

Grenoble

2 square Roger Genin
Grenoble 38000

Montpellier

120 Rue de Thor Le Blue d'Oc
Montpellier 34000

Paris

38 Avenue de la Grande Armée
Paris 75017